L'anatomie

Les limaces font partie de la famille des mollusques. Elles peuvent évoluer en milieu marin ou terrestre et présentent des caractéristiques communes.

On peut identifier quatres grandes zones :

Espèces

  • Il existe plus de 125 espèces terrestres en Europe.
  • Dans les cultures les deux espèces les plus fréquemment rencontrées et les plus ravageuses sont :
    - Deroceras reticulatum ou Limace grise
    - Arion hortensis ou Limace noire
  • Ces limaces ont des comportements différents, il est donc important de savoir quelles populations sont présentes pour adapter sa lutte.

Consommation journalière

  • La limace a un appétit vorace : elle est capable de dévorer jusqu'à 50% de son poids par jour. Elle apprécie toutes les cultures : colza, tournesol, céréales, maïs, betterave, pomme de terre et cultures fourragères et horticoles.
  • Les limaces attaquent les plantes et plantules différemment selon la culture. Certaines espèces attaquent sur grains d'orge, maïs et tournesol dès le début du processus de germination.

Déplacements

  • Les limaces sont très mobiles dans et sur le sol. Elles se déplacent essentiellement la nuit, toutefois, en période d'humidité et lorsque les températures sont douces, leur activité peut se poursuivre le jour.
  • En moyenne, les limaces se déplacent de 3 m environ par jour. Leur déplacement est lié à la présence ou non de nourriture.

La limace grise (ou Derocedas reticulatum)

limace grise

Crète méridorsale - Bouclier - Pneumostone - Tentacule

Longueur 35 à 50 mm
Couleur Rose à gris beige, mucus brillant
Durée de vie 9 à 12 mois
Habitat En surface
Déplacements 6 à 7 m/jour
Reproduction 300 à 400 oeufs/an
Présence Plus fréquemment observée en fin d'été, début d'automne
T° limite de vie des oeufs 11°C
Cycle de reproduction 1 à 2/an

La limace grise apparait souvent plus précocement dans la campagne.
Elle vit préférentiellement à la surface du sol, provoquant des attaques après la germination et sur jeunes plantules.

Biologie et cycle

Le cycle de la limace grise s'adapte aux conditions du milieu (sommes de températures, teneur en eau du sol, végétation présente sur la parcelle) contrairement aux autres espèces dont le cycle est généralement annuel.

Si les conditions sont moins favorables à l'activité des limaces (saison très sèche),le cycle peut présenter une seule génération par an, la période d'accouplement se situant à l'automne (pontes de fin septembre à début décembre) et les oeufs éclosant au printemps suivant.

La période entre la ponte des oeufs et l'éclosion varie en fonction des températures; la durée d'évolution est de plus de 3 mois à 5°C, alors que 15 à 20 jours suffisent à 20°C. Le développement se fait normalement lorsque l'humidité du sol est comprise entre 40 et 80% et la température entre 5 et 20°C.

La limace noire (ou Arion hortensis)

limace noire

Crète méridorsale - Sillon péripédieux - Bande latérale
Bouclier - Pneumostone - Tentacule

Longueur 30 à 40 mm
Couleur Bleuâtre à noire, mucus jaunâtre
Durée de vie 12 à 18 mois
Habitat Dans les 10 premiers cms du sol
Déplacements 2 à 3 m/nuit
Reproduction Jusqu'à 300 oeufs/an
Présence Plus fréquemment observée au milieu de l'automne
T° limite de vie des oeufs - 11°C
Cycle de reproduction Une et demi/an

La limace noire apparaît souvent plus tardivement dans la campagne que la limace grise. Elle vit dans les premiers centimètres du sol provoquant des dégâts souterrains, mais peut aussi s'attaquer aux jeunes plantes.

Biologie et cycle

La longévité da la limace noire est de l'ordre d'une année. La période de ponte se situe principalement au printemps et en automne.
Une génération printanière apparaît en majorité en mai-juin, à la suite de pontes probablement effectuées un mois à un mois et demi plus tôt. La maturité sexuelle est atteinte au bout de trois semaines environ. Les adultes disparaissent après la reproduction de juin-juillet. (1)

Une génération secondaire automnale donne des pontes qui éclosent soit durant la même saison, soit après le froid hivernal, de février à avril. Les limaces nées en automne pondent au bout d'un an puis décèdent en hiver. Cette génération secondaire d'automne chevauche celle du printemps. (2)

Fermer